AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When you want to forget... [R.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier David Matthews

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 28/05/2008

& FIVE YEARS LATER..
TO DO LIST »:
RELATIONSHIP »:

MessageSujet: When you want to forget... [R.]   Lun 16 Juin - 1:21

Flash Back

"Salut. Je viens pour proposer mes services. Je suis médecin et je compte demeurer un moment ici. J'ai vu que vous aviez besoin de personnel alors je me disais que... même si c'était pour quelques semaines, vous seriez prêt à ce que je fasse quelques heures?" Et voilà comment notre charmant Olivier avait abordé le propriétaire du centre médical. Évidemment, après lui avoir montré sa carte de l'ordre des médecins, il l'avait embauché sur le champ, Olivier étant un excellent praticien. Et puis, comme beaucoup étaient en vacances, comme beaucoup avaient quitté la ville pour travailler ailleurs, ils avaient un manque flagrant de personnel et il doutait de pouvoir demeurer ici longtemps, mais... Un peu d'argent ne ferait pas de mal et puis, fallait bien qu'il mange! Il avait de grosses dettes, encore, à payer, puisqu'il sortait à peine des études et comme il désirait s'en débarasser au plus vite... Et puis, la véritable raison, ce n'était pas vraiment ça... Il le savait bien sur. Le temps qu'il serait ici, à travailler, c'était clair et évident qu'il risquait de ne pas se retrouver face à ses souvenirs oubliés.

Il avait donc été engagé sans contrat, sans rien. Le proprio avait simplement décidé de le prendre pour le temps qu'il pourrait faire avec eux. Il affirmait que son personnel était super et que peut-être qu'après avoir travaillé un peu avec eux, il désirerait rester. Olivier en doutait puisque sa vie était maintenant à New Yok, mais il n'avait pas de mal à s'imaginer vivant ici. Le bord de l'eau, le soleil, le beau temps... Non, vraiment... Tout était sans doute parfait ici, n'empêche que ses amis étaient à New York maintenant, toute sa vie était là-bas! Son travail... Bien qu'il venait d'en trouver un autre aussi facilement que s'il désirait écrire son nom sur un bout de papier... Il quitta l'hôpital, un léger sourire aux lèvres, se disant que ça lui ferait du bien de mettre de l'argent de côté pour payer ses dettes et le coût très élevé de es études. Et si jamais il désirait se spécialiser, il lui faudrait encore payer les cours...!

Fin du Flash-Back

Olivier vivait à l'hôtel, voyait ses anciennes connaissances lorsqu'il ne travaillait pas, mais faisait tout de même quelques heures de temps en temps afin de remplir un peu ses poches. Il avait averti son patron, à New York, qu'il ne serait pas là pendant les prochains mois, mais il pouvait bien se ramasser un peu de magôt ailleur...! Il poussa la porte de l'hôpital alors qu'il avait, pour la peine, fait un effort pour se coiffer les cheveux. Il eut un sourire à l'égard de la réceptionniste et grimpa aussitôt au bureau qu'il occupait depuis quelques jours déjà, soit, celui de la personne qu'il remplaçait pour le moment. Le docteur Benkins était partit pour trois semaines au Mexique et Olivier pourrait donc le remplacer. Il saisit les dossiers posés sur son bureau alors qu'il enlevait sa veste et la posait sur la chaise. Il quitta le bureau, refermant la porte derrière lui, les sourcils légèrement froncés alors qu'il jetait un coup d'oeil au dossier. Il se fit interpeller et laissa le dossier de côté pour discuter un moment avec l'un de ses nouveaux collègues et eut un sourire lorsque l'homme disparut au bout du couloir pour faire sa tournée.

Il passa donc par les Urgences, son lieu de prédilection favori sans doute, afin de s'informer s'il y avait des blessés graves qui arriveraient bientôt ou si tout était calme. Apparemment, tout était parfait alors il pourrait voir la première personne sans problème. Il posa donc les autres dossiers dans la chemise en accordéon prévue pour ça et garda simplement celui du dessus. Il avait vérifié rapidement, mais ne se rappelait déjà plus de ce qu'il avait lu. Sa rencontre avec Anthony l'avait distrait et il préféra tout de même entrer dans la salle d'examen où l'attendait certainement son patient ou sa patiente. Il eut un léger sourire alors qu'il entrait, absorbé par sa lecture, relevant simplement les yeux après avoir prononcé d'une voix légèrement enjouée: " Bonjour, je suis le docteur Matthews. Qu'est-ce qui vous amène aux Urgences?" fit-il alors qu'il relevait finalement la tête vers la personne assise sur le lit. Sa question était un peu étrange puisqu'il avait le dossier en main, mais Olivier préférait toujours avoir l'avis du patient d'abord, même s'il jetait un coup d'oeil au dossier. Son air demeura suspendu alors qu'Allie apparaissait devant lui. Il n'eut même pas la force de parler. Il l'avait évitée depuis la dernière rencontre et il avait peur de sa réaction. Sérieusement, il avait été bien trop brusque avec elle. Il resta donc là, le dossier dans les mains, sur le bord d'échapper les feuilles, sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allie Taylor

avatar

Messages : 593
Date d'inscription : 25/05/2008

& FIVE YEARS LATER..
TO DO LIST »:
RELATIONSHIP »:

MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   Ven 20 Juin - 22:54

    Quatre jours s'étaient écoulés depuis la dernière discution qu'elle avait tenue avec Olivier. Bien qu'elle partage sa chambre avec lui, elle ne l'avait pas vraiment vu ces derniers quatre jours ... Elle l'évitait, et lui l'évitait surement. Elle avait même fait une nuit blanche au bord de la plage pour ne pas devoir lui parler ... Mais elle comprit très vite que c'était assez puéril de sa part que de se comporter ainsi, elle n'avait plus 16 ans ... Elle avait aujourd'hui 24 ans et ne devait plus se comporter comme une gamine de 16 ans, elle devait faire face à Olivier, et écouter ce qu'il avait à lui dire, même si elle savait très bien que tout ça ne lui plairait pas, mais elle devait se conduire en adulte, ce qu'elle était aujourd'hui ...

    C'est pourquoi, depuis la veille, elle n'arrêtait pas de chercher Olivier, pour avoir enfin une conversation avec lui, cette tension qu'elle sentait à chaque fois que quelqu'un entrer dans la chambre, elle ne pouvait plus le supporter, elle voulait vraiment pouvoir être tranquille dans la chambre sans se demander à chaque bruit proche de la porte si c'était Olivier qui arriver ... Elle en avait marre aussi de faire tout ce qu'elle pouvait pour l'éviter, elle avait donc décidé de faire ça et de régler ses problèmes avec Olivier même si celà devait se terminer encore une fois en dispute ... Au moins ça changeait légèrement de la routine qui venait tout juste de s'installer dans la vie d'Allie depuis qu'elle était arrivé à la maison ...

    Allie avait donc depuis quelques temps dans la tête de chercher Olivier pour affronter tout ce qu'il avait à lui dire, elle avait alors mené sa petite enquête, et dieu savait qu'elle était forte à ça, elle trouva en très peu de temps où il passait en réalité toute ses journées ... Allie avait demandé à plusieurs anciens amis d'Olivier s'il ne l'avait pas vu, certains lui répondaient qu'ils ne savaient pas, d'autres qu'ils l'avaient aperçu comme ça mais rien de plus ... Mais Allie avait vite fait ses petites recherches de côté et avait en effet trouvait où M. Matthews passer ses journées ... Elle ne fut pas du tout surprise de voir ce qu'il faisait, en effet maintenant qu'elle savait qu'il était médecin, ça ne l'avait pas étonné de voir qu'il avait tenté de se trouver un petit job à l'hopital du coin ...

    Elle savait maintenant où elle pouvait le trouver, il ne restait plus qu'a trouver comment elle pouvait aller l'aborder, elle avait plusieurs choix, elle pouvait l'attendre tout simplement dans la chambre, elle le rencontrerait surement un de ces jours, mais l'attente était beaucoup trop longue, elle élimina alors cette option tout de suite. Elle pouvait aussi aller l'attendre sur le parking de l'hopital à sa voiture, mais elle élimina aussi cette option de sa liste, juste parce qu'elle ne voulait pas attendre des heures tout comme pour la première option ! Il ne lui restait alors plus qu'une option, c'était d'aller le voir directement, mais elle savait qu'il était plutôt têtu, et elle savait qu'il ne voudrait surement pas lui parler, sortant comme excuse qu'il avait des vies à sauvées ... Elle fut donc obligé d'opter pour la manière forte, c'est à dire qu'elle aller se faire passer pour une patiente, c'était la solution la plus facile pour pouvoir parler à Olivier sans qu'il parte ou qu'il invente une excuse, il ne pouvait pas laisser tomber une patiente qui avait besoin de l'aide d'un medecin ... En plus de ça, lors de sa dernière enquête, elle s'était foulé sa cheville droite et elle commençait à lui faire légèrement mal, elle avait pensé que ça ne valait pas la peine d'aller à l'hopital pour une petite foulure, mais maintenant que la douleur était de plus en plus douloureuse et commençait à la gêner ...

    Elle était donc arrivée aux urgences et avait demandé que le Docteur Matthews prenne son dossier, on lui avait dit qu'il ferait ce qu'il pourrait pour que ça soit ce medecin qui prenne en charge son dossier, elle ne savait donc pas si c'était vraiment lui qui aller s'occuper de sa cheville, mais au moins elle aura la conscience tranquille, elle aurait tout ce qu'elle pouvait pour pouvoir parler à Olivier, la balle était dans le camps d'Olivier cette fois-ci.
    Elle était assise sur le lit, les jambes balancées et attendait qu'un medecin arrive, elle entendit alors un bruit, elle regarda alors le rideau qui lui donné son intimité et vit alors que c'était bien Olivier qui arrivait .... A ce moment là elle eut une légère boule dans l'estomac qui disparue un peu plus tard, elle regardait Olivier qui ne s'était pas encore aperçu qu'il s'agissait d'Allie, elle serra légèrement les lèvres lorsqu'il leva la tête et vit que c'était Allie sa patiente. Elle sourit légèrement et haussa les épaules, pour le moment elle n'allait pas lui dire qu'elle avait justement demandé que ça soit lui qui s'occupe d'elle, elle lui dirait surement un peu plus tard, si les choses se passaient bien. Elle regarda Olivier qui ne faisait rien, elle mordit légèrement sa lèvre, et soupira en balançant ses jambes légèrement plus vite que tout à l'heure ... Elle le regardait toujours sans rien dire, et observa ses moindres gestes, elle décida alors que c'était à elle de parler ... Voulant alléger l'ambiance entre eux, elle répondit alors à sa question par un mensonge, sachant très bien qu'il avait lu son dossier et qu'il saurait qu'il s'agissé d'un petit mensonge ...


    "Huum j'ai 3 semaines de retard, et j'ai peur d'être tombée enceinte ..."

    Dit-elle brusquement, elle ne lâcha pas Olivier du regard, voulant voir sa réaction à cette petite blague, il semblait qu'elle n'eut aucun effet sur Olivier, elle soupira légèrement, et cessa de balancer ses jambes, elle leva sa jambes droite sa lui pour lui montrer de quoi il s'agissait en réalité ...

    "Okay, je me suis foulé la cheville il y a un mois je crois, et ça commence à me faire mal donc je suis venue parce que ça n'a pas l'air de vouloir guérir tout seul depuis un mois ..."

    Dit-elle en gardant sa jambe droite en l'air, elle se laissa tombait légèrement vers l'arrière et resta appuyé sur ses bras en attendant qu'Olivier fasse quelque chose, chose qu'il n'avait pas l'air de vouloir faire ...

    [J'espère qu'il y a pas trop de fautes xDD]


_________________
      « HAUNTED BY MY DEEPER PAST ... »
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Olivier David Matthews

    avatar

    Messages : 337
    Date d'inscription : 28/05/2008

    & FIVE YEARS LATER..
    TO DO LIST »:
    RELATIONSHIP »:

    MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   Dim 22 Juin - 18:41

    [Non! J'adore poster avec toi, tu devrais le savoir! <3]

    " Quoi? Trois semaines? T'aurais dû venir avant, Allie!" affirma-t-il, une fois la surprise passée. C'était vrai après tout. Trois semaines, c'était parfois trop tard afin d'engager un avortement ou de tenter de faire quelque chose si jamais l'enfant n'était pas désiré. Il ignorait qui était l'homme dans sa vie, mais si elle était tombée enceinte de lui alors qu'elle semblait être célibataire et qu'elle n'en avait pas parlé lors de leur première rencontre, vous savez, celle qui a mal tourné, c'était peut-être parce que ce n'était rien de vraiment sérieux. Un enfant, pourtant, était une très grande responsabilité et aussitôt, ses pensées revinrent vers Jannick qui elle, désirait s'engager dans cette vie toute seule. Leur relation était difficile à dire maintenant. Amis? Connaissances, ennemis? Rien de tout ça? On aurait, maintenant, plutôt dit qu'ils se connaissaient à peine tous les deux. Lorsqu'Allie déclara que ce n'était qu'une simple cheville douloureuse, il ne put retenir un soupir de soulagement alors qu'il s'approchait d'elle pour se donner un peu de courage.

    " Tu m'en vois soulagé... Sérieusement... Je..." S'excuser? Pas aussi simple à faire qu'à dire. Le penser, c'était simple, mais la demoiselle ne pouvait pas lire dans ses pensées et s'il voulait qu'elle sache qu'il était navré, il devrait lui dire clairement. Au moins, la cheville de la jeune femme, alors qu'il traînait une chaise jusque là afin de s'y asseoir et d'être à la bonne hauteur, lui donnait une raison afin de ne pas lever les yeux vers elle. Il tâta la cheville légèrement afin de s'assurer qu'Allie n'avait aucun petit os brisé et il inti par relever les yeux vers elle, prenant sur lui. " Allie, je... Je suis vraiment désolé. Pour tout. Je n'aurais pas dû réagir comme je l'ai fait, j'ai été vraiment stupide. " murmura-t-il en plongeant ses beaux yeux dans ceux bleu océan d'Allie. Ses mains, sur la cheville de la jeune femme, avaient cessé de tâter et demeuraient comme en suspension d'une réponse positive de la part de la demoiselle. Une réponse positive signifiait ici un pardon. Oui, il n'avait pas été hyper correct, mais maintenant qu'elle était là, c'était le meilleur moment afin de mettre les choses au clair et de tenter de repartir sur de meilleures bases. "J'ai... Disons que toute cette histoire m'a beaucoup... m'a rendu la vie plus dure et cette foutue réunion m'a fait revivre tout ça et je n'ai pas pu demeurer en contrôle, tu comprends? J'étais déjà nerveux d'avance alors...!" fit-il avec un léger sourire. Il aurait pu rajouter un "T'imagine!" puisqu'Allie le connaissait bien. Il avait du mal à vivre avec le stress et la nervosité, mais une chance pour lui, ça n'arrivait que rarement. Leah avait le don, elle, de le rendre nerveux, mais ce n'était pas le même genre d'inquiétudes.

    Il posa de nouveau sa main sur la cheville d'Allie et glissa doucement les doigts afin de sentir quelque chose d'anormal. Parfois, une foulure gardait un nerf coincé et ça pouvait faire mal longtemps si ce n'était pas décoincé par quelqu'un qui sait comment son entorsionnés les nerfs. Il fronça les sourcils en sentant justement ce noeud si caractéristique juste en dessous de l'os de la cheville. Voilà, c'était ce qui lui donnait des douleurs. Il reporta son attention sur Allie, gardant les yeux vers elle. " Tu vas devoir laisser ta cheville très molle, ne pas la forcer, d'accord?" fit-il simplement en repliant la cheville d'un côté puis de l'autre, tout ça avec délicatesse. C'était douloureux quand vous n'arriviez mêe plus à marcher sur votre cheville, mais quand ça faisait longtemps, ça faisait beaucoup moins mal. Ses doigts massèrent un peu l'endroit du noeud et lorsqu'il sentit que tout redevenait à la normale, un sourire apparut sur son visage. "Voilà. Je pense que ça devrait être correct, maintenant. C'est sur que ça peut te faire mal un peu aujourd'hui puisque je viens tout juste de la forcer, mais tu peux prendre un tylenol et ça devrait passer..." murmura-t-il avec douceur, léger sourire en coin. Ça lui faisait tout drôle de réparer la cheville de son amie de longue date, mais c'était ce que faisaient tous les médecins. Ils finissaient, un jour ou l'autre, par traiter leurs amis puisqu'ils ne pouvaient traiter leur famille. Mais encore là, c'était subjectif car si jamais Leah se blessait, c'était évident qu'il allait la soigner si elle n'était pas obligée d'aller à l'hôpital. Et si elle devait y aller, c'éait fort possible qu'il se jette sur le dossier sans préavis.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Allie Taylor

    avatar

    Messages : 593
    Date d'inscription : 25/05/2008

    & FIVE YEARS LATER..
    TO DO LIST »:
    RELATIONSHIP »:

    MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   Dim 22 Juin - 23:18

      [C'est bon je le sais maintenant Razz I love you]

      Allie le regardait et sourit légèrement, ce qui l'a faisait sourire c'était sa réaction lorsqu'elle lui avait annoncé pour de faux qu'elle était enceinte ... Il s'inquiètait pour elle, ce qui l'a touchait au fond, car pour elle celà montrer qu'il tenait toujours à elle, et qu'il ne se fichait pas de ce qu'elle pouvait faire de sa vie, elle ne dit rien lorsqu'il lui parla un peu plus durement sur elle lorsqu'elle avait annoncé qu'elle était en retard de trois semaines. Elle se mordit la lèvre et prit un air indifférent pour ne pas rire, mais surtout pour ne pas montrer qu'elle était heureuse qu'il réagisse comme ça. Bien sûr si elle avait été réellement enceinte, elle serait venue beaucoup plus tôt pour voir si c'était vraiment le cas, le fait qu'elle ait un enfant rendrait les choses beaucoup plus compliqué, elle n'avait que 24 ans et avait la vie devant elle pour avoir des enfants, de plus elle ne pouvait pas se permettre de tomber enceinte, surtout avec son métier qui lui prenait plutôt beaucoup de son temps. En plus celà faisait plusieurs mois qu'elle n'avait plus fréquenté de garçons, donc qu'elle n'avait plus eu de rapports sexuels, c'était donc assez difficile de tomber enceinte toute seule, mais tant mieux pour elle, elle ne voulait surtout pas un enfant maintenant, elle se trouvait beaucoup trop jeune pour ça.

      Allie gardait sa jambe légèrement relevée vers Olivier, pendant qu'il commençait à lui parler, mais ce n'était que de simples mots, comme s'il ne savait pas quoi dire, ce qu'Allie pouvait très bien comprendre, car elle même de savait pas quoi dire et avait inventé un petit mensonge ... Elle serra les lèvres, et regardait Olivier en silence, celui-ci ne la regarder pas, elle avait l'impression qu'il faisait tout pour éviter son regard ce qui la déçut légèrement, elle le regardait approcher le tabouret vers elle, elle regarda alors ailleurs lorsqu'il commença à tâter sa cheville, elle regardait le peu d'espace qui lui était destiné ainsi que le rideau qui lui donner un peu d'intimité, elle regarda ensuite tout les instruments médicals qui se trouvaient autour d'eux deux. Après quelques minutes à examiner chaque instruments médical et à se demander à quoi chacun pouvait servir, elle reposa ses yeux sur Olivier qui observait toujours sa cheville qui lui faisait légèrement mal, lorsqu'il releva la tête vers elle, elle sourit légèrement surement par politesse ... Elle fronça les sourcils lorsqu'il recommença à parler après un assez long silence, elle resta dans la même position, penchée légèrement vers l'arrière et appuyé sur ses bras avec la jambe toujours en l'air qui était tenue par Olivier. Elle serra les lèvres, et le laissait parler sans l'interrompre, ce qui fut plutôt difficile pour elle, vu qu'elle avait la mauvaise habitude de couper la parole aux gens et de dire ce qu'elle avait à dire, mais elle se força à ne pas prononcer un mot et à attendre la fin de ses paroles. Alors qu'elle ouvrait légèrement la bouche pour lui répondre, c'était à son tour de lui couper la parole, mais elle ne dit rien, souriant légèrement après les dernières paroles de jeune homme, elle ne lâchait plus Olivier du regard, regardant ses yeux dans les siens, et écoutant attentivement ce qu'il lui disait. Il était en train de se justifier, de justifier son comportement lors de leur dernière rencontre, mais il n'avait pas à le faire, c'était aussi un peu de la faute d'Allie si cette rencontre c'était finie comme ça, en petite dispute ... Elle y avait repensé plusieurs fois depuis, et elle trouvait qu'elle avait dit des choses stupides, et n'avait vraiment pensé qu'a elle, elle avait été égoïste sur ce coup ... Elle fit une petite grimace puis lorsqu'il cessa de parler, elle prit la parole et se redressa afin d'être droite et d'être plus proche d'Olivier.


      "Tu n'a pas à t'excuser Oli, c'est ma faute. J'ai été plutôt égoïste la dernière fois, et je n'ai pensé qu'a ce que j'aurai pu resentir, et c'était vraiment mal placé de ma part .."

      Dit-elle en gardant sa petite grimace, qui signifait qu'elle n'était pas du tout fière de ce qu'elle avait fait la dernière fois ... Mais aussi le soir de l'accident de Tessa, elle avait dit à Olivier que c'était de sa faute si elle était morte, elle lui avait mit tout sur le dos, alors que ce n'était surement pas de sa faute, ce n'était pas de sa faute si le destin avait décidé qu'il devait y avoir un accident ... Elle soupira légèrement, et posa son regard quelques secondes sur sa jambe tendue afin de trouver quoi d'autre à dire, de trouver les bons mots ... Elle releva sa tête vers Olivier, et cette fois-ci afficha un sourire sur ses lèvres.

      "Je suis désolée aussi. Tu sais, j'ai beaucoup repensé à cette fameuse nuit depuis que je suis ici, et jamais j'aurai du réagir comme ça, enfin pour la partie Thomas je reste sur ma position, mais pour ta partie jamais j'aurai du tout mettre sur ton dos, mais j'étais une gamine, et j'avais besoin qu'il y ai un responsable et comme tu étais au volant c'est tombé sur toi, mais aussi sur Jannick. Enfin, ce que je veux dire c'est que je suis désolé de t'avoir mis tout sur le dos."

      Dit-elle en effaçant son sourire, elle passa sa main dans ses cheveux et regarda ailleurs pendant quelques secondes, reparler de tout ça lui faisait toujours le même effet, elle avait envie de fondre en larme, elle regarda le plafond blanc et respira doucement pour empêcher les larmes de tomber. Une fois sûre qu'aucune larme ne tomberait, elle rebaissa sa tête et affonta de nouveau le visage d'Oli avec un peu d'hésitation.


      "En gros je suis désolée et j'espère que tu me pardonnes de ne pas avoir été là lorsque tu en avais le plus besoin, je suis nulle, j'aurais du le voir que tu avais besoin d'un soutien, et au lieu de ça j'ai tout laissé tombé ..."

      Elle marqua une pause, et rebaissa la tête, elle regardait maintenant sa jambe pliée et son autre jambe qui était resté tendue tout le long, Olivier fit elle ne savait quoi à sa cheville qui la fit grimçait ... Elle soupira lorsqu'elle l'entendit lui dire qu'elle ne devait pas trop forcer sur sa cheville, ce qui voulait dire qu'elle ne pouvait pas courir, heureusement pour elle elle avait pris des vacances, et normalement le FBI n'aurait pas besoin d'elle, elle pouvait donc se rétablir vite.
      Elle laissa échapper un léger cri lorsqu'il replia sa cheville de chaque côté, elle avait bien eu raison d'être passé aux urgences, grâce à ça elle était maintenant plus en colère contre Olivier et sa cheville allait cesser de lui faire mal ... Elle sourit légèrement lorsqu'il prononça les mots "Je pense que ça devrait être correct", elle le regarda et hocha la tête avant de lui répondre.


      "Merci Oli, j'espère que ça passera vite quand même, je vais pas tenir longtemps comme ça ..."

      Dit-elle en riant légèrement, elle se baissa vers sa cheville, et passa sa main dessus puis la massa un peu pour appaiser la petite douleur. Elle se redressa et regarda Olivier qui regardait de nouveau l'espèce de chemise qui devait être le dossier d'Allie. Elle fit légèrement la moue puis sourit.


      "Alors comme ça t'as vraiment cru que j'étais enceinte ??"

      Dit-elle en riant un peu, elle se repassa alors le moment où elle lui avait annoncé le pourquoi de sa présence dans cet hopital, la fois où elle lui avait dit qu'elle était enceinte ... Elle reprit son serieux mais ne put tout de même pas s'empêcher d'avoir ce léger sourire sur le visage.

    _________________
        « HAUNTED BY MY DEEPER PAST ... »
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur
      Olivier David Matthews

      avatar

      Messages : 337
      Date d'inscription : 28/05/2008

      & FIVE YEARS LATER..
      TO DO LIST »:
      RELATIONSHIP »:

      MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   Mer 25 Juin - 19:55

      Olivier se sentait quelque peu mal à l'aise car Allie était venue jusqu'ici afin de s'excuser. Pourtant, c'était lui qui enchaînait connerie par-dessus connerie depuis sa rencontre avec ses anciens amis. C'était vrai après tout, il ne faisait pas grand chose pour renouer avec eux; s'engueuler n'était certainement pas la solution, mais sur le coup, il s'était fâché. Il s'était fâché et il savait maintenant pourquoi. Sans doute se sentait-il encore coupable, au fond, de la mort de Tessa et en remettant ça sur le tapis, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Savoir, au fond de lui, que c'était sa faute et sa faute à lui-seul, c'était quelque chose, mais que les autres le croient, ça lui faisait mal. Pourtant, il n'avait qu'à assumer ses actes. Il l'avait tuée point. Après tout, il était le chauffeur. Allie et Thomas n'étaient même pas là et par chance parce que vu le derrière de la voiture complètement engloutit, c'était clair qu'ils seraient morts eux aussi. Jannick n'avait rien à se reprocher non plus alors que lui et bien... il était tout dans le tord. C'était sa faute du bout des cheveux aux bout des orteils. Il aurait préféré que ça se passe autrement, mais c'était arrivé et il aurait du mal à vivre avec. Il avait eu beaucoup de mal, surtout par après, les quelques jours qui avaient suivit avaient été les pires. Les funérailles, ça avait été affreux pour lui qui voyait des regards méchants partout, tous dirigés dans sa direction. Comme si tout le monde était au courant qu’il était dans la voiture et qu’il était à la place du conducteur. Pourtant, il était complètement sobre, il n’avait pas été en train de parler au téléphone, il ne faisait pas d’excès de vitesse… Peut-être que la poussière aurait empêché quiconque d’y voir clair, peut-être que c’était une marque du destin ? Il en doutait fortement car selon lui, c’était impossible qu’il n’y ait pas de responsable ; pour lui comme pour les autres et apparemment, c’était lui qui avait écopé. Normal après tout. Il revoyait sans cesse la scène de l’accident. Jannick et lui, pris de panique, qui cherchent Tessa des yeux et qui la trouvent derrière, le corps à moitié écrasé, la tête renversée dans un angle atrocement horripilant. Elle s’était brisé le cou, c’était clair. Et lorsqu’Olivier reprit ses esprits, il se rendit compte que ces quelques secondes pendant lesquelles il avait été plongé dans ses pensées, il avait maintenant très chaud et légèrement en sueur. C’était toujours comme ça. Il se mettait à paniquer même après tant d’années. Il avait tout de même continué à masser le pied d’Allie tout en perdant le fil de ses pensées, mais il doutait qu’elle s’en soit aperçue. Il soutenait sa jambe afin qu’Allie n’ait pas à forcer pour la maintenir en hauteur. Ses paroles le touchèrent beaucoup, certes, mais elles venaient de raviver des souvenirs, des souvenirs horribles qu’il aurait préféré éviter. « Moi aussi j’avais besoin de prendre quelqu’un comme responsable. Et c’est moi. Tu ne peux pas savoir à quel point je m’en suis voulu, à quel point je m’en veux encore. » murmura-t-il alors qu’il gardait un regard plutôt dans le vague, sans trop savoir comment lui faire comprendre que ça ne servait à rien de lui dire : « Non, Oli, bien sur que non… Tu n’es pas responsable… » Il comprendrait alors qu’elle le prenait en pitié et qu’elle tentait de le déculpabiliser alors que ça ne servirait à rien de toute façon.

      Allie laissa alors sa jambe très molle et aussitôt, Olivier put replacer le nerf qui s’était coincé. C’était souvent ce qui arrivait lors d’une entorse. Il ne suffisait que d’un léger massage, bien fait, il devait avouer, pour que tout redevienne à la normale. Lorsqu’elle affirma qu’elle était désolée de ne pas l’avoir soutenu lorsqu’il en avait le plus besoin, il haussa légèrement les épaules, laissant ses mains en suspension sur sa jambe. « Tu n’as pas été la seule… Je crois qu’on aurait tous eu besoin les uns des autres, mais ça ne sert à rien de ruminer le passé, j’imagine. Peu importe comment on a agit, c’est trop tard pour revenir en arrière. » fit-il d’un ton de voix sérieux, un ton qu’on ne lui connaissait pas. Il y avait une certaine douceur dans sa voix, une douceur qu’il avait acquise auprès de ses patients sans doute, même si Olivier avait toujours été plutôt doux comme personne.

      « Oui. Demain tu devrais déjà te sentir mieux… » murmura-t-il en relevant le regard vers elle, légèrement souriant. Ça lui faisait du bien de parler d’autre chose, de changer de sujet pour une fois. Elle s’était blessée et il faisait ce qu’il savait faire le mieux, il la soignait. Il avait de la chance quand même lorsqu’on voyait tout ce qu’il avait réussi à accomplir. Jamais il n’aurait pensé ça. Après la mort de Tessa, il s’était sentit complètement pauvre, complètement démunis et terrorisé. Il avait été très dépressif pendant quelques temps et sans doute aurait-il pu se suicider si Aubrey et Leah n’avaient pas été là pour le soutenir. Vivre avec une mort sur la conscience n’est jamais facile, en plus quand la personne disparue se nomme Tessa. Un sourire vint poindre sur son visage lorsque la blondinette lui demanda s’il l’avait vraiment crue. « Je me disais que c’était possible… Tu ne m’avais parlé de personne en vue, mais les coups du soir existent et parfois… disons que ça aide à oublier tout le reste. » fit-il en terminant sa phrase dans un murmure. Il se releva donc afin d'aller chercher un bandage. C'était toujours mieux afin d'aider le nerf endolori à guérir. Il le rapporta près de la table d'examen et se rassit en reprenant la jambe d'Allie. Il le passa doucement sous sa cheville et le serra juste assez pour ne pas lui faire mal et pour empêcher la cheville de refaire une entorse. Il attacha le bandage avec les clips à cet effet et eut un léger sourire. « Voilà. »
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur
      Allie Taylor

      avatar

      Messages : 593
      Date d'inscription : 25/05/2008

      & FIVE YEARS LATER..
      TO DO LIST »:
      RELATIONSHIP »:

      MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   Mar 1 Juil - 1:43

        Allie le regardait sans rien dire, laissant sa jambe légèrement en hauteur mais soutenue par la main d'Olivier, elle souriait un peu et écoutait attentivement tout ce que le jeune médecin face à elle, qui était autrefois son meilleur ami qu'elle considéré comme le grand frère qu'elle n'avait jamais eu, et ne dit rien pour l'interrompre, préférant le laisser se confier à elle comme il faisait autre fois ... Même si le sujet dont il parlait n'était pas si agréable que ça à écouter ...

        Elle l'avait trouvé un peu distrait lorsqu'elle lui avait dit qu'en réalité ce n'était pas de sa faute si l'accident avait eu lieu, mais elle pouvait très bien comprendre que rien qu'a l'idée d'y repenser, celà pouvait l'embêter, ça l'embêter elle même de revivre tous ces souvenirs qu'elle n'avait cessé d'enfouir au plus profond d'elle même mais qui étaient ressorti d'un coup, sans prévenir, depuis qu'elle s'était installé dans cette immense maison.

        Elle avala sa salive avec une petite difficulté, voyant dans quel état été Olivier rien qu'en parlant de ça, elle se sentit alors coupable de le voir comment, elle s'imaginer aussi tout ce qu'il avait pu vivre ses cinq dernières années ... Elle se sentait coupable, car, au lieu d'être la meilleure amie qu'elle était pour lui et de le soutenir, elle avait fait tout le contraire ... A ce moment là, elle eut vraiment honte, honte d'avoir agit comme ça, et d'avoirmis à l'écart de sa vie son meilleur ami Olivier, et aussi de n'avoir pas été une bonne meilleure amie ... Elle ne sut pas quoi dire, c'est pourquoi elle ne dit rien lorsqu'il eu fini de tout lui dire à propos du responsable de l'accident ...

        Elle ne disait rien, et l'observait, elle se sentit encore plus mal lorsqu'elle vit que tout celà le paniquait, elle soupira interieurement, ayant honte de lui faire subir à nouveau tout ça ... Elle voulait se rattrapper, rattraper les cinq dernières années où elle avait été absente de sa vie, alors qu'il avait du avoir eu besoin de ses amis, comme il dit quelques secondes plus tard après avoir reprit la paroles, voyant surement qu'Allie n'allait pas lui répondre de si tôt ... C'est sûr, elle n'allait pas lui répondre maintenant, elle ne savait pas quoi dire ...

        Profitant d'un silence, pendant qu'il continuait à masser sa cheville qui la faisait grimacé de temps en temps lorsqu'il forçait un peu, Allie s'évada quelques temps dans ses pensées, cherchant bien sûr ce qu'elle pouvait lui répondre, elle se laissa pencher en arrière comme au début, s'appuyant sur ses bras, et regarder le plafond, puis encore une fois autour d'elle, elle refaisait une inspection général des objets dont elle ignorait l'usage ... Elle reposait les yeux sur Olivier qui lui assurer de nouveau que dès demain, elle devrais se sentir mieux, elle sourit alors, contente de voir qu'il était sûr de lui, car vraiment, elle ne pouvait pas s'empêcher de ne pas marcher ...
        Elle sourit, et regarda Olivier faire son boulot comme un professionnel, c'était vraiment impressionnant de voir qu'il n'hésitait pas du tout, même si une légère entorse ce n'était pas grand chose face à tout ce qu'il avait pu faire face durant ses années d'internat ... Il avait du en avoir des belles, mais en tout cas, elle était fière de voir qu'il avait trouvé sa vocation, l'accident de Tessa avait au moins servi à dévoilée une vocation ...

        Elle n'avait toujours pas parler, n'ayant toujours rien trouvé à dire, c'est à ce moment là qu'elle croisait le regard d'Oli, elle lui souriat, et aggrandit ce sourire timide lorsqu'elle entendit qu'il avait vraiment cru à un moment qu'elle avait pu se retrouver enceinte ... Elle ne le prenait pas mal, pourquoi le prendre mal alors qu'en réalité il se faisait du soucis pour elle ... Mais il avait tout de même raison de se poser la question, car Allie, avait de temps en temps des aventures d'une nuit, ça c'était quelques ans plus tôt, depuis qu'elle avait été avec Mike, elle était resté stable, même lorsqu'elle avait rompu ... Elle avait pris conscience qu'elle devait avoir une vie stable, et qu'elle n'avait pas besoin de relation d'une nuit ... Mais celà ne l'empêchait pas de se laisser draguer, rien que pour le plaisir de se sentir, quelques fois, lorsqu'elle déprimait d'être célibataire, attirante pour les hommes ...

        Olivier prononça un "Voila" qui voulait tout dire ... C'était à elle de parler, elle n'avait rien répliqué à tout ce qu'il avait dit ... Elle avait tenté de réfléchir à une bonne réponse, mais en réalité, il n'y en avait pas, ou elle ne l'avait pas trouvé ... Elle l'avait vu ce regard qui lui disait que ça ne servait à rien de le contredire, mais que pouvait-elle faire ?? Lui dire que oui c'était sa faute, alors qu'elle ne le pensait plus depuis déjà quatre ans ... Oui elle avait prit le temps, même avec cet emploi du temps de taré au FBI, de repensé à l'évènement qui avait changé toute sa vie ... Et elle avait trouvé ça immature de sa part de tout mettre sur le dos d'Olivier, car bien sûr ce n'était pas de ça faute, elle s'était même imaginé à sa place, à la place du conducteur, en train de conduire, et recevoir ce sable alors qu'elle conduisait, elle en était sûre, il y aurait quand même eu l'accident ... Ce n'était pas la faute d'Oli, et ça n'avait jamais été sa faute ... Elle était seulement trop blessée pour avouer cette stupide erreur de sa part ...
        Revenant au moment présent, elle regardait Olivier, et souriait légèrement, elle regardait le bandage qu'il venait de lui mettre autour de la cheville, et souriait de nouveau. Elle se redressa de façon à être droite et se réinstalla confortablement sur le lit ...


        "Merci, c'est du beau boulot tout ça Oli"

        Répondit-elle en souriant, elle éviter de faire bouger sa cheville pour ne pas avoir mal, et regarda Olivier qui attendait surement qu'elle reprenne la parole, elle préférait quand même reprendre la parole sur une note positive, c'est pourquoi elle répondit à sa remarque sur la fausse grossesse qu'elle s'était inventé pour le moment ...

        "Les coups d'un soir ça existait, avant que je rencontre Mike, c'était souvent ça avec moi, pour comme tu dis oublier certaines choses, mais avec Mike j'ai compris que ça ne servait à rien de papillonner partout, en plus ça me ressemble pas de faire ça !"

        Dit-elle pour commencer, elle remarqua alors qu'elle avait mentionné le prénom de Mike, alors qu'Olivier ne savait pas qui il était, ce n'était qu'autre que son ex-petit ami mais il ne le savait pas, elle reprit donc la parole pour lui expliquer qui était Mike

        "Et avant que tu ne demandes, Mike est mon ancien fiancé, enfin petit ami, et ça fais un an qu'on est plus ensemble, mais il m'est arrivé d'avoir des relations qui n'ont pas duré très longtemps, une semaine maximum, et t'inquiètes pas pour moi, je prends la pillule et on se protège, donc le bébé c'est pas pour maintenant, mais c'est gentil de te soucier de ma santé"

        Dit-elle en souriant, elle observait Olivier attentivement, malgré la discussion qui s'était tournée vers un autre sujet, il été toujours pris de panique, elle le savait car elle le connaissait par coeur, même si elle n'avait plus eu de nouvelle de lui durant cinq ans, mais elle reconnaissait cet air même s'il faisait tout pour le dissimuler ... Elle se pencha vers lui et lui attrappa la main qu'il avait mise sur sa jambe, et la serra fort, elle le regarda dans les yeux et lui sourit

        "Oli, regarda moi des les yeux ... Je sais que t'a pas envie d'entendre ça, mais c'est la vérité, c'est pas ta faute si il y a eu cet accident d'accord ? C'est pas ta faute, car si j'avais été à ta place, j'aurai pas fait mieux, tu pouvais pas tout faire, Tessa a sa part de responsabilité dans cette histoire aussi ... Donc c'est pas ta faute, alors arrêtes de te prendre comme responsable, parce que c'est pas toi ... Il ne faut plus que tu t'en veuilles d'accord ? Tessa aurait du rester attacher, mais elle ne l'a pas fait, le destin a choisi que ça devait se passer comme ça ... Je crois au destin moi, comme le destin m'a forcé à venir m'excuser ici, m'a forcé à venir à cette réunion, à être gentille avec Thomas. Voit le bon côté des choses, tu es médecin aujourd'hui, t'as un avenir brillant face à toi, et tout ça c'est grâce à Tessa, je suis sûre qu'elle est fière de toi ... Tout comme moi"

        Dit-elle en souriant, elle gardait toujours la main d'Olivier dans la sienne qu'elle continuait à serrer mais moins fort que tout à l'heure, elle approcha son autre main libre vers le visage d'Olivier, et passa son pouce sur son front afin d'essuyer la sueur qui lui resté du à cette crise de panique ...

      _________________
          « HAUNTED BY MY DEEPER PAST ... »
        Revenir en haut Aller en bas
        Voir le profil de l'utilisateur
        Olivier David Matthews

        avatar

        Messages : 337
        Date d'inscription : 28/05/2008

        & FIVE YEARS LATER..
        TO DO LIST »:
        RELATIONSHIP »:

        MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   Jeu 10 Juil - 18:44

        « Ça fait toujours plaisir... » murmura-t-il simplement lorsqu'elle le remercia pour sa cheville. En tant que médecin, il en avait vu des chevilles brisées... Mais il avait vu des fractures aussi et des trucs bien plus graves encore. Maintenant qu'il avait acquis de l'expérience, il ne se croyait pas supérieur aux autres pour autant car un accident, dans le milieu hospitalier, pouvait être fatal au patient. Il gardait cela bien en mémoire et lorsqu'il avait tué son premier patient, il avait été sous le choc pendant des semaines. Bien sur, c'était ce que les médecins, entre eux, s'amusaient à dire, surtout les plus vieux, lorsqu'un patient mourrait. Parfois, dans les mauvais jours, ils comptaient le nombre de patients qui mourraient pour tenter d'établir le record du jour. Mais évidemment, ce n'était pas la faute d'Olivier lorsque sa petite fille était décédée. Elle état apparemment arrivée ici avec une pneumonie, Olivier avait fait bien des examens afin de s'en assurer, mais il avait apprit peu après qu'elle avait un cancer du cerveau en phase terminale de stade quatre. À ce niveau, les cellules cancéreuses étaient bien trop avancées et nombreuses pour tenter quoi que ce soit et la fillette de douze ans était décédée quelques semaines après. C'était un mauvais diagnostic, mais en même temps, Olivier ne pouvait pas savoir qu'elle avait un cancer en même temps que sa pneumonie. Si elle n'était pas venue ici pour sa toux, elle aurait pu mourir dans son sommeil et à l'autopsie, ils auraient bien vu qu'elle serait morte d'un cancer.... Atroce quand on est encore un externe. Vraiment atroce de perdre un patient, mais maintenant, même si ça faisait quelques uns qu'il perdait, Olivier avait du mal à vivre avec. Il était du genre à s'acharner sur un corps dont le décès venait d'être prononcé. Il avait même déjà fait l'erreur de ranimer un patient qui, malheureusement, demeurerait à jamais légume, dans un coma profond puisque son cerveau avait été privé trop longtemps d'oxygène. Jamais il ne pourrait vraiment s’en remettre.

        Il allait demander qui était Mike, mais elle le lui dit avant qu’il n’aille même le temps d’ouvrir la bouche. Il devait avouer qu’elle et lui se ressemblaient un peu quand même... Les relations d’un soir, à part avec Ellie, le connaissaient aussi bien que le fond de sa poche. À voir ce qui s’était passé avec Bella, oui, ça le connaissait. Lorsqu’elle affirma que c’était gentil de se soucier de sa santé, un léger sourire vint frôler ses lèvres alors qu’il murmurait quasiment dans le vide : « Ya pas de quoi. » Il était légèrement opprimé par ses propres réflexions et lorsque la jeune femme vint prendre sa main, il garda les yeux baissés, mais aussitôt, il se fit réprimander. Il releva donc son regard bleu dans celui tout aussi bleu d’Allie et l’écouta attentivement, même si la tentation de baisser les yeux ou de détourner le regard était forte. C’est vrai quoi... Lorsqu’elle essuya son front, un élan de tendresse s’empara de lui et il ne put s’empêcher de se relever et de s’asseoir à ses côtés pour la prendre dans ses bras et la serrer fort contre lui. Ca lui avait manqué tout ça et il devait avouer que maintenant qu’elle avait prit du recul et qu’elle affirmait que ce n’était pas sa faute, c’était possible qu’il se décide enfin à la croire.

        « C’est pas toujours facile de vivre en laissant derrière nous ce qu’on a connu, j’imagine que ça a été la même chose pour toi. Je suis content de vous avoir retrouvé tous les trois, mais... Allie... J’ai fait une grosse erreur depuis que je suis arrivé ici. » murmura-t-il en lui prenant les épaules pour l’éloigner doucement de lui. Il ne savait pas ce qui l'avait poussé à commettre cet acte irréparable et irréversible, mais à l'en croire ce qu'il en pensait, il avait commis un meurtre. Bien sur que non, ce n'était pas ça. Mais son histoire de coucherie avec Bella l'obsédait encore et comme Bella était sa cousine, il se disait qu'elle en avait peut-être parlé à Allie. Il avait pri un plaisir certain, c'était évident, mais lui qui venait de dire à Allie qu'elle devait faire attention, il n'avait pas été plus fin, puisqu'il ignorait si Bella prenait la pillule et qu'ils n'avaient même pas utilisé de préservatif. Olivier aurait pu et pourrait toujours se retrouver avec un bébé sur le dos et Bella aussi, un bébé né d'une union passionnelle, mais sans amour et cela, c'était dur à concevoir. Il rassembla donc son courage et en baissant les yeux, il murmura:

        "J'ai couché avec Bella..." fit-il simplement en gardant les yeux baissés, comme pour ne pas qu'Allie le fusille du regard ou le juge. Mais une claque lui ferait peut-être du bien pour remettre les idées à sa place.Depuis un certain temps, depuis la mort de Tessa c'est à dire, Olvier avait légèrement changé. Lui qui n'avait vécu que de rares histoires d'un soir avant l'épisode s'était lancé quasiment là-dedans pour oublier... Il savait que c'était mal, il le savait, mais... Il ne lui donnerait pas plus d'explication si elle n'en demandait pas. Il attendrait donc.
        Revenir en haut Aller en bas
        Voir le profil de l'utilisateur
        Allie Taylor

        avatar

        Messages : 593
        Date d'inscription : 25/05/2008

        & FIVE YEARS LATER..
        TO DO LIST »:
        RELATIONSHIP »:

        MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   Sam 12 Juil - 14:29

          Allie regardait Olivier en souriant, jamais de sa vie elle ne l'aurait cru médecin, mais maintenant qu'elle le voyait excerçait ce métier si complexe, il fallait l'avouer que ça lui allait bien. Elle en était sûre, il avait un avenir prometteur en tant que médecin et c'était un bon choix qu'il avait fait d'entrer à la fac de médecine. Elle regrettait seulement d'avoir perdu cinq années comme ça et de n'avoir pas pu le soutenir lorsqu'il en avait besoin. Elle le regardait, après avoir fait sa longue tirade pour essayé de le dissuader que c'était lui le responsable de l'accident, elle ne fut pas étonné qu'il la prenne et la serre dans ses bras, en réalité ça lui faisait beaucoup du bien de voir qu'ils étaient enfin réconcillés, elle le serra à son tour montrant qu'à elle aussi ça lui avait manqué. Elle le regardait ensuite dans ses yeux bleus lorsqu'il prit un peu de recul, il avait raison, ce n'était pas facile, ce n'était pas facile pour elle de revoir Thomas et de ne pas penser à ce qu'il s'était passé cinq ans auparavant, mais elle prenait sur elle et laisser passer comme toute personne adulte ferait ...
          Elle le regardait intrigué, une grosse erreur ?? Depuis quand Olivier faisait des grosses erreurs ?? Elle le connaissait perfectionniste et qui faisait attention à tout ... Elle s'attendait au pire, elle avala sa salive et ne le lacher pas des yeux. Elle ouvrit légèrement la bouche, choquée par ce qu'il venait de lui confessait ... Elle ne savait pas quoi répondre, il avait coucher avec Bella, mais ce n'était pas ses oignons, sa cousine ne lui avait rien dit de celà et elle ne s'attendait pas à ça, elle prit un peu plus de recul laissant un petit espace entre Olivier et elle et réfléchit à la question ... Elle ne savait pas s'il s'était enfin mit avec Jannie ou pas, mais aux dernières nouvelles il n'y avait rien entre eux, alors pourquoi une grosse erreur ?? Bien sûr elle savait qu'il n'y avait pas d'amour entre eux, que ça avait du être à la suite de quelque chose ... Elle avala sa salive et le regarder de nouveau dans ses yeux bleus


          "Euh, par erreur tu veux parler de l'abtinence de protection ou d'une tromperie envers une petite amie ??"

          Elle espérait vraiment qu'il s'agissait du préservatif oublié que d'une tromperie, bien que ça soit immature d'oublier le préservatif, elle savait que Bella prenait la pillule, elle l'avait même vu la prendre il y a deux jours de là, donc il n'y avait pas de soucis à se faire, elle espérait vraiment que Bella n'ait pas oublié de prendre la pillule ...

        _________________
            « HAUNTED BY MY DEEPER PAST ... »
          Revenir en haut Aller en bas
          Voir le profil de l'utilisateur
          Contenu sponsorisé




          MessageSujet: Re: When you want to forget... [R.]   

          Revenir en haut Aller en bas
           
          When you want to forget... [R.]
          Revenir en haut 
          Page 1 sur 1
           Sujets similaires
          -
          » To forget or not to forget that is the question
          » Minos09 : Never forgive, Never forget
          » Début d'un rêve
          » [Baronnie RR] Véretz
          » [Seigneurie d'Amboise] Avisé

          Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
          REMEMBER MY NAME* :: CALIFORNIA , HERE WE COME ! :: MEDICAL CENTER-
          Sauter vers: